La Grande Migration. De l’Espagne à l’Amérique. 1492-1700

Ce fut la première vague massive d’émigration de l’histoire de l’humanité.
De 1492 à la fin du XVIIe siècle, plus d’un demi-million d’Espagnols ont traversé l’Atlantique pour partir à la découverte d’un Nouveau Monde, bravant tous les dangers de la mer au péril de leur vie. Accompli par de jeunes hommes en quête d’or et de gloire, qui brûlaient de propager le christianisme ou espéraient tout simplement une vie meilleure, cet exode prit une telle ampleur que la monarchie espagnole tenta à tout prix de le contrôler et de limiter les départs. Car sur le territoire d’origine, ce mouvement de population se traduisit, notamment, par la désorganisation de familles réduites à espérer un retour incertain.


À travers l’étude des archives et des émouvantes correspondances entretenues entre les deux rives de l’océan, cette aventure hors du commun, qui façonna la société d’arrivée tout autant qu’elle bouleversa la société de départ, s’écrit entre inquiétude de l’avenir et rêve de fabuleuses fortunes, nostalgie de la patrie et volonté de bâtir un destin d’exception.

Alain Hugon, Vendémaire éditions, 2019

Site de l’éditeur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.