Le programme 2015 – 2016

DYNASTIES, ALLIANCES, LIGNAGES DANS L’EMPIRE IBÉRIQUE

afficheEmpireIberique2015-2016Les séances ont lieu sauf exception à la Maison de la Recherche en Sciences Humaines, de 14h à 17h30

  • 25 septembre 2015 (salle 027)
    – Sébastien Malaprade (Université de Caen),
    Créer un lignage de toutes pièces : les stratégies sociales d’une famille andalouse au XVIIe siècle.
    – Baptiste Etienne (CRHQ, U. de Caen / GRHIS, U. de Rouen),
    Dynasties marchandes, migrations et familles entre Rouen et le monde ibérique au premier XVIIe siècle (avec la participation de Léa Goret, CRHQ).

Continuer la lecture de Le programme 2015 – 2016

La façon de combattre des Espagnols dans les écrits de Niccolò Machiavelli, Paolo Giovio et Francesco Guicciardini (1503-1540)

forge-num

par Jean-Claude Zancarini (ENS-Lyon)

“Le fanterie spagnuole si portorno tanto bene che hanno aquistato riputatione di buone gente”
(lettre de Piero Guicciardini à son frère Francesco, ambassadeur en Espagne, 30 avril 1512, à propos de la bataille de Ravenne).

Les armées espagnoles prennent pied en Italie en 1495, avec Gonsalve de Cordoue comme capitaine. Elles arrivent un an après les troupes du roi de France Charles VIII, après la fameuse « calata di re Carlo ». Avec ces deux arrivées, les principaux protagonistes des guerres d’Italie sont déjà présents dans la péninsule et s’ouvre une période que les contemporains nomment le calamità d’Italia ou la ruina d’Italia… Et qu’on pourrait nommer à bon droit la tragedia d’Italia :  une situation de départ que les contemporains décrivent comme un âge d’or, le surgissement d’ennemis d’outre-monts, les Français du roi Charles VIII, qui en 1494 viennent bouleverser cette situation bienheureuse, les actes successifs qui voient s’introduire sur la scène de l’histoire d’autres protagonistes (les Espagnols dès 1495, puis de nouveau en 1499 avec une nouvelle fois Gonzalve comme capitaine, les Allemands, les Suisses, d’abord comme mercenaires des uns et des autres, puis jouant chacun leur propre jeu politico-militaire), les renversements successifs et brutaux des rapports de force entre les belligérants et, enfin, la catastrophe finale, le sac de Rome de mai 1527, qui entraîne la soumission de l’Italie aux Espagnols, pendant de longues décennies. Continuer la lecture de La façon de combattre des Espagnols dans les écrits de Niccolò Machiavelli, Paolo Giovio et Francesco Guicciardini (1503-1540)

Un espacio de conflicto entre las potencias europeas: la frontera de España y Portugal

forge-num

par M. Ángel Melón Jiménez (Universidad de Extremadura)

Militares, viajeros, eruditos y curiosos que atravesaron la frágil línea fronteriza que separaba España de Portugal se sorprendieron de lo difícil que resultaba en ocasiones discernir el punto exacto en que terminaba un país y comenzaba el otro, así como las verdaderas causas de un distanciamiento inconcebible entre poblaciones espacialmente próximas y con una historia repleta de episodios comunes donde la guerra había contribuido a modelar su idiosincrasia como ningún otro factor. Sobre estas premisas de partida se abordarán tres cuestiones claves que habían contribuido a esta realidad y se habían venido sucediendo desde la Edad Media hasta los comienzos de la contemporaneidad: Continuer la lecture de Un espacio de conflicto entre las potencias europeas: la frontera de España y Portugal

MRSH – Université de Caen Basse-Normandie